Confitures des Mamies

05 décembre 2018

Marché de Noël de Yenne

 

 

C'était Dimanche 2 décembre...

 

marché noel yenne 2018 1 modif

marché noel yenne 2018 2

 

Rendez-vous Samedi 8 décembre à Chevelu !!

 

c'est l'heure c'est l'heure c'est l'heure

Posté par cathy73m à 13:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


16 novembre 2018

Repas de fin d'année

 

au restaurant des 4 chemins, à Saint-Jean de Chevelu...

 

au menu :

aumonière de jambon cru au parmesan et sa salade

DSC_0003

 

magret de canard sauce à la griotte et son accompagnement

DSC_0004

 

Omelette norvégienne

DSC_0022

 

 

Revenons un peu en arrière...

nous nous sommes retrouvés à 44 personnes...

le verre de l'amitié :

DSC_0002

Vue d'ensemble

DSC_0014

le tour des tables :

DSC_0005

DSC_0006

 

DSC_0007

 

DSC_0008

DSC_0009

DSC_0010

DSC_0011

DSC_0012

DSC_0013

 

le flambage !!

DSC_0017

 

Jean, le patron et cuistot

DSC_0020

 

Maryvonne et Jean

DSC_0021

Merci à vous pour cet excellent repas

 

Merci à vous tous pour votre participation et cette bonne ambiance...

 

 

 

Rappel :

vente des confitures :

samedi 24 novembre à la Sainte-Catherine de Yenne,

dimanche 02 décembre pour le marché de Noël de Yenne,

samedi 8 décembre pour le marché de Noël de Chevelu...

 

au revoir 19abientot 08

Posté par cathy73m à 17:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

08 septembre 2018

Balade Châtillon sur Chalaronne

Vendredi 7 septembre 2018 :

 

Châtillon sur Chalaronne

DSC_0003

 

DSC_0001

DSC_0002

 

L’hôpital

En 1372, l’hôpital comptait 12 lits.

Rénové en 1432, l’Ancien Hôpital de Châtillon n’était qu’un simple refuge accueillant surtout les miséreux, qui y trouvaient un asile. La ville s’occupait des bâtiments, le fonctionnement était laissé à la charité publique.


Les bâtiments actuels de l’Ancien Hôpital furent construits en 1732 pour accueillir et soigner les pauvres, les indigents mais également les pèlerins, grâce à la générosité du Comte de Chatelard.

L’hôpital était dirigé par les Sœurs de Sainte Marthe, une communauté fondée pour diriger l’Hôtel Dieu de Beaune, en Bourgogne.

DSC_0006

 

L’hôpital s’organisait autour d’une cour d’honneur, au centre de laquelle un jardin des plantes médicinales a été reconstitué. A l’origine, ce jardin dit « des Simples » se trouvait derrière le bâtiment, ainsi que le potager ou encore le lavoir.

Au premier étage du bâtiment sud se trouvait la loge d’un chirurgien-apothicaire, qui enseignait aux Soeurs la préparation et les vertus des plantes médicinales. Un aumônier célébrant les messes vivait également à ce niveau.

Le rez-de-chaussée était consacré à la lingerie.

20180907_110650

 

Le bâtiment nord se compose du dortoir des Sœurs, au premier étage, et de la cuisine, la salle à manger, l’ouvroir, la tisanerie et l’apothicairerie au rez-de-chaussée.

DSC_0004

Deux escaliers monumentaux en bois et rampe en fer forgé permettent d’accéder à l’étage aujourd’hui aménagé en centre d’hébergement.

DSC_0012

L’aile ouest se divise en trois parties : la chapelle au centre et les salles des malades de part et d’autre. En effet, hommes et femmes sont séparés dans l’hôpital et occupent chacun une salle.

Résultat de recherche d'images pour "hotel dieu chatillon sur chalaronne"

Les médicaments étaient fabriqués par les sœurs dans la tisanerie et l’apothicairerie, grâce en partie à la culture du jardin des simples. La façade arrière, rénovée, ouverte sur le Relevant abrite un parc paysager qui accueille des manifestations musicales.

En 1939, il fut transformé en maison de retraite, avant de fermer définitivement ses portes en 1979.

Aujourd’hui Centre Culturel, cet édifice très ancien est classé Monument Historique en 1980.

 

La Chapelle

20180907_110815

La chapelle est classée Monument Historique pour ses boiseries et ses grilles en fer forgé. L’aumônier confessait les malades au moment de leur entrée à l’hôpital dans le confessionnal.
La chapelle est très sobre : les boiseries sont en chêne ; le confessionnal, à droite, et le meubles pour les objets du culte sont en noyer. De chaque côté, on trouve la salle des malades. Deux grilles en fer forgé la séparent des chambres des malades. Un aumônier dit la messe tous les jours, la chapelle est alors ouverte sur les deux salles de malades pour que les personnes alitées puissent assister à la messe. Les malades accordent une importance toute particulière aux messes : être sauvé par la religion prime sur la guérison.

DSC_0008

La chapelle renferme des pièces très intéressantes : Les vitraux représentent la Résurrection de Lazare (frère de Marthe et de Marie) et la Rencontre de Marthe et Marie avec Jésus. Sur ce vitrail, Marthe se plaint de Marie à Jésus ; celui-ci lui répond que Marie a choisi la meilleure part.

DSC_0009

Le vitrail au-dessus de la porte représente le Sacré-Cœur. Une huile sur toile représentant Saint Vincent de Paul, une peinture sur bois, une vierge à l’enfant, sur bois, et un tableau de forme inhabituelle situé entre les vitraux.

DSC_0007

Dans l’hôtel, les reliques sont celles de Sainte Claire née à Assise (elle a fondé la Congrégation des Clarisses) et de Saint Fortunat (né à Poitiers). Nous ignorons l’origine de ses reliques mais quelques hypothèses peuvent être avancées. Châtillon est un lieu de pèlerinage sur la route de Saint Jacques de Compostelle, Saint Vincent de Paul a séjourné à Châtillon et le village du Curé d’Ars est situé à une dizaine de kilomètres d’ici. Aussi, les pèlerins peuvent-ils donner des objets divers et variés.

 

L’apothicairerie

DSC_0011

DSC_0013

 

En 1814, un aumônier, l’abbé Robin, offre à l’hôpital les boiseries de style Directoire et les 120 pots en faïence de Meillonnas qui vont équiper l’apothicairerie. Les sœurs préparaient ici les remèdes pour les patients de l’hôpital, mais également pour les villageois qui, eux, les achetaient.

DSC_0014

20180907_105439

Dans le bas du meuble sont rangés les ustensiles. Mortiers en bronze, marbre ou albâtre, pilons et poids ont également été conservés. Les pots contiennent des plantes, mais également d’autres produits ou potions aux vertus surprenantes : le citron comme rafraîchissant, la réglisse contre le rhume, le chocolat de santé comme tonique, les cloportes comme diurétique, l’élixir de longue vie.

DSC_0015

 

La Tisanerie

La tisanerie est la pièce où sont préparées les tisanes, grâce aux plantes contenues dans les tiroirs du grand meuble en chêne, le tisanier.

Au dessus se trouvent des tiroirs sur lesquels apparaissent des codes, tels que « f » qui signifie « feuille », « d » pour « de » et les trois premières lettres de la plante.

DSC_0019
 

Nous retrouvons le bureau de l’apothicaire, et les tableaux du Comte et la Comtesse du Châtelard, mais aussi de deux donatrices Mme et Mlle Legoube.

DSC_0018

Et enfin, le triptyque de la Lamentation, classé Monument Historique, a été achevé en 1527. Les peintres qui l’ont exécuté nous sont inconnus. Cependant, les influences flamandes et italiennes de l’œuvre laissent à penser qu’il s’agirait d’élèves de ces écoles.

DSC_0021

 

DSC_0022

DSC_0023

 

Les jardins

20180907_112140

20180907_112353

DSC_0024

DSC_0026

DSC_0027

 

 

DSC_0030

DSC_0032

 

 

 Le château

DSC_0029

* A l'époque romaine, un castellum est construit sur la butte.

* Au 11ème siècle, un château est cité dans un texte construit par un seigneur de Châtillon.

* En 1272, Sibille de Bâgé épouse le Comte Philippe Ier . Chalaronne devient Savoyarde (ainsi que la Bresse). Ce château est une position avancée du Comté, il est donc renforcé et modernisé. Par la superficie du site, ce lieu va devenir une des résidences Comtales.

* Au milieu du 14ème siècle, Amédé VI, nommé aussi "Le Comte Vert", donne de somptueuses fêtes dans ce château.

* A la fin du 16ème siècle, le royaume de France de Henri IV est en guerre contre la Savoie. Le château est rasé par les troupes du Duc de Biron. Ne reste plus alors que l’enceinte avec sa porte d’entrée en ogive et les fondations de quatre tours sur les sept qu’elle comptait à l’origine.

* En 1927, une partie du château est inscrite aux Monuments Historiques.

* A la fin du 20ème siècle, la commune consolide la ruine et aménage une étendue herbeuse propice au pique-nique et aux manifestations durant l'été.

 

Voilà pour le cours d'Histoire...

 

A l'extérieur :

DSC_0034

DSC_0035

 

des façades "typiques"

DSC_0033

DSC_0036

 

il est l'heure !!!  direction le restaurant à RELEVANT :

20180907_115410

DSC_0037

DSC_0038

DSC_0039

DSC_0040

DSC_0041

DSC_0042

DSC_0043

DSC_0044

DSC_0045

 

la "photographe"..

dany_IMG_20180907_120052

 

à la votre !!!

DSC_0046

 

au menu :

salade Lyonnaise

20180907_122729

Volaille à la crème et gratin dauphinois

20180907_130943

Assiette de desserts

20180907_140610

 

on a eu un convive "clandestin"

DSC_0049

 

l'après-midi :

DSC_0050

à SAINT DIDIER SUR CHALARONNE

DSC_0051

20180907_145737

DSC_0052

DSC_0054

DSC_0056

20180907_154849

 

20180907_152654

DSC_0057

DSC_0058

DSC_0059

DSC_0060

20180907_152701

20180907_154153

20180907_154759

DSC_0061

DSC_0063

DSC_0064

 

fin de visite...

20180907_162157

 

photo de groupe... (dommage, on ne voit pas trop les lotus derrière...)

DSC_0069

 

Superbe journée avec le soleil !!!

 

 

Posté par cathy73m à 15:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

21 juillet 2018

Pique-nique à Jongieux

Vendredi 20 juillet 2018

 

Nous nous retrouvons à 34 pour un pique-nique "amélioré"... à Jongieux (dans les vignobles de Savoie)

DSC_0010

Dans un "chalet" prêté gracieusement

 

DSC_0003

DSC_0011

DSC_0012

tout au fond, le Colombier

 

 

le village de Jongieux, avec son église

DSC_0007

 

vers le Nord, on aperçoit Lucey et son château, toujours avec le Colombier en toile de fond

DSC_0008

 

et vers le Sud, la Dent du Chat

DSC_0009

 

Les tables sont prêtes...

DSC_0001

DSC_0002

 

à l'intérieur, on commence à s'activer...

DSC_0004

... ou pas !! 

DSC_0014

 

Tout le monde est là... c'est l'heure de l'apéro !!

DSC_0016

DSC_0017

DSC_0018

DSC_0019

 

DSC_0020

DSC_0021

 

et le repas, très convivial

DSC_0022

DSC_0023

DSC_0024

 

DSC_0025

 

pas beaucoup d'hommes, ils se sont mis ensemble... comme par hasard...

DSC_0026

 

DSC_0027

DSC_0028

DSC_0029

 

l'après-midi, bavardage, cartes...

DSC_0030

 

très belle journée,

le soir un peu d'orage, mais tout le monde était rentré chez soi...

 

https://brindeline.com/images/gif/expressions/aurevoir.gif 

Enregistrer

Posté par cathy73m à 10:12 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

16 juin 2018

Virée... à la ferme aux crocodiles

 

Vendredi 15 juin :

 

DSC_0013

 

 

Pour davantage de photos, cliquer ici

 

Prochaine balade, le vendredi 7 septembre ; les aînés se joindront à nous...

 

Posté par cathy73m à 11:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


12 mai 2018

10 mai 2018 : Foire de l'Ascension à Yenne

 

Un temps bien humide !!!

 

Quelques clients malgré la pluie et l'orage...

 

01

 

Un assortiment de choix !!

03

 

et des bonnes volontés pour la vente !!

02

 

 

Tarte amande-groseilles à maquereau

 

Posté par cathy73m à 18:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

05 avril 2018

Gelée de sapin

 

Il te faut :

- une bonne passoire de jeunes pousses de sapin

- 2 l d'eau

- 1 kg de sucre (environ, à vérifier en cours...)

 

 

 

mettre les jeunes pousses de sapin dans un seau (ou autre mais qui ferme)

DSC_0001

 

ajouter l'eau et fermer

laisser "mariner" pendant 2 jours

DSC_0003

 

bien laisser égouter

DSC_0010

 

peser le jus et ajouter la moitié du poids en sucre

cuire à feu doux

DSC_0014

 

ajouter de la pectine naturelle :

- 30 gr de pepins de pommes ou coings dans un petit sachet à faire cuire en même temps)

ou

- 4 gr pour 1 litre d'agar agar

 

 

Mettre en pot

DSC_0015

 

Idéal avec des viandes froides !!

 

 

GIFS BON APPÉTIT

Posté par cathy73m à 11:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

Confiture de kiwis

 

il faut :

2 kgs kiwis

1 kg sucre ROUX (cassonade), c'est meilleur !!

 

En premier, éplucher les kiwis (le plus long...)

DSC_0032

 

les couper en morceaux

DSC_0033

 

les mélanger avec le sucre, faire chauffer à feu doux

DSC_0039

 

ne pas hésiter à mixer, pour ne pas avoir que des gros morceaux de kiwi

DSC_0044

 

test de la goutte dans une assiette froide...

quand ça tient, mettre en pot

DSC_0046

 

GIFS BON APPÉTIT

Posté par cathy73m à 10:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Confiture figues - miel - canelle

 

Pour 4 kgs de fruits :

 

- 1 kg de sucre

- 1 kg de miel

- 1 petit pot de canelle

DSC_0039

 

Faire fondre les figues avec moitié sucre (pour que les figues fassent un peu d'eau)

DSC_0040

 

rajouter le restant de sucre

DSC_0045

 

au bout de 30 mn de cuisson rajouter le miel...

DSC_0047

 

...et la canelle

DSC_0048

 

continuer à cuire sur feu doux jusqu'à ce qu'une goutte de confiture se tienne sur une assiette

DSC_0051

 

tu peux donner un coup de mixer, pour avoir moins de fruits "entiers"

 

mettre en pot

DSC_0052

 

GIFS BON APPÉTIT

Posté par cathy73m à 10:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

pissenlits

 

une recette de mamies....

 

confiture de pissenlits, ou miel de pissenlits, ou cramaillotte

 

 

pour environ 5 pots (tu X2 pour une dizaine de pots) :

il te faut :

- 365 fleurs de pissenlit (à ramasser dans les champs, sans truc chimique, et pas en bordure de route)

- 1 litre d'eau

- 1 orange non traitée

- 1 citron non traité

- sucre en poudre : 1 kg pour 45 cl de jus

- 1 cocotte minute

 

mais en premier, faut ramasser !!!!

100_3404

 

 

faire sécher, le mieux, en plein soleil.... que ce soit bien sec (environ 3-4 jours)

100_3405

 

 

la maminou a doublé les doses :

100_3408

 

 

Dans la cocotte, mettre les fleurs :

100_3409

 

 

couper les oranges en quartier

100_3410

 

 

ainsi que les citrons,

100_3411

 

 

ajouter l'eau,

100_3412

 

 

ça fait une sacrée tambouille !!!

100_3413

 

 

Fermer la cocotte, faire cuire à feu très doux pendant 1 heure....

100_3414

 

 

ensuite, c'est le plus... embétant !!! faut filtrer !!!

100_3415

 

 

le jus récupéré ; il est trouble, c'est normal !!!!

100_3416

 

 

Pour le jus, soit tu pèses : 450 gr et 1 kg de sucre,

soit tu doses : 45 cl et 1 kg de sucre

100_3418

 

 

retour du jus dans la cocotte, ajouter le sucre en touillant

100_3420

 

 

Porter à ébullition encore 5 à 10 mn environ, vérifier si ça prend un peu avec une goutte sur une assiette froide

(perso, je rajouterai certainement des feuilles de gélatine, pour que ça se tienne mieux...)

 

et mettre en pot !!!

100_3422

 

 

maminou retourne ses pots...

100_3423

 

et voilà !!!! 

100_3424

 

ça reste quand même assez liquide.... je dirais que ça a la consistance du miel liquide....

 

 

et le pissenlit, c'est bon pour la santé !!!! (infos pris sur le net)

On le recommande comme désintoxiquant du sang et draineur de l'organisme. Il nettoie notre corps en période de changement de saison. Il permet alors d'éliminer les toxines accumulées et la rétention d'eau...
C'est une mine d'or en vitamines, minéraux et oligo-éléments.
Il a des vertus dépuratives et digestives, améliore l'état de la peau, soulage les hémorroïdes et les douleurs rhumatismales.

 

 

les racines :

  • aide le corps à éliminer les déchets ;
  • favorise le fonctionnement du système digestif et les fonctions hépatiques et biliaires ;
  • stimule l’appétit ;
  • améliore l’état de la peau en cas de problème d’acné, d’eczéma et de psoriasis ;
  • soulage les inflammations d'articulations ;
  • soulage la constipation chronique ;
  • aide à éliminer la cellulite.... ha ouais ????

Les racines se cuisent à l'eau bouillante une vingtaine de minutes, puis on les assaisonne à l'huile. Leur saveur est proche du salsifis.

Les racines servent également à préparer une boisson dont l’amertume rappelle la chicorée.

 

Préparez une décoction avec les racines de pissenlit

  • Arrachez les pissenlits à la fin de l’été, car la plante est alors gorgée de réserves.
  • Séparez les racines des feuilles.
  • Faites-les sécher.
  • Écrasez 100 g de racines.
  • Déposez-les dans une casserole, ajoutez de l’eau froide et portez à ébullition.
  • Laissez bouillir 10 min au-delà, couvercle fermé.
  • Retirez du feu et laissez reposer 30 min.
  • Tamisez.

La décoction est prête à être consommée : buvez-en une tasse avant chaque repas pour profiter de ses bienfaits :

  • Ce puissant diurétique agit sur la cellulite et autres œdèmes disgracieux ou douloureux.
  • Faites des cataplasmes de cette décoction, à appliquer chaque jour pendant 10 min sur les parties à traiter.
  • Utilisez cette décoction matin et soir, comme tonique, pour raffermir la peau.

Emplois thérapeutiques de la décoction de racines de pissenlit

Faites macérer 2 cuillères à soupe de racines hachées, fraîches ou sèches dans 1 l d'eau froide pendant 3 heures. Ensuite portez à ébullition quelques minutes et filtrez. Cette tisane est à consommer, sucrée si désiré au miel, avant et après chaque repas. La racine de pissenlit soulage les mêmes maux que ses feuilles tout en combinant des effets diurétiques et tonifiants.

 

 

les feuilles :

  • Les feuilles de pissenlit sont très riches en vitamine A : une poignée équivaut à plusieurs kilos de poires et d’oranges et à deux poignées d’épinards.
  • Elles contiennent aussi des vitamines B1, B2, C et E, et la plupart des sels minéraux : calcium, magnésium, phosphore, potassium, sodium, chlore, soufre, fer, manganèse, silicium.
  • C'est un excellent diurétique et un détoxifiant puissant (cf. usages médicinaux).
  • La feuille de pissenlit agit sur l’arthrite, les rhumatismes et la goutte.

 

Dégustez-les avant leur floraison, ils seront plus tendres et moins amers.

  • Coupez les pissenlits à leur base, même sans protéger la racine, vous avez de grandes chances de la retrouver la saison prochaine.
  • Lavez-les.
  • Coupez les feuilles finement.
  • Ajoutez-y des œufs durs coupés en petits morceaux, de l’ail émincé et des lardons grillés.
  • Assaisonnez avec une vinaigrette assez relevée, au vinaigre balsamique par exemple.
  • Le pissenlit peut être utilisé en quiche, tourte, gâteau d'herbes – à la fois comme une herbe et comme des épinards.
  • Il peut accompagner un plat de spaghettis, une fois sauté à la poêle et coupé en morceaux.

Recette de soupe de pissenlit

  • 2 pommes de terre cuites dans un bouillon de poule.
  • 2 poignées de pissenlit et 1 oignon émincé revenus à la poêle avec 2 gousses d'ail.
  • On vide la poêle dans le bouillon et on mixe le tout avec un mixer plongeant.

 

Préparez une infusion à base de feuilles de pissenlit

  • Récoltez les feuilles de pissenlit au printemps, de préférence avant la floraison.
  • Faites-les sécher.
  • Utilisez-les en infusion.

Vertus de la tisane de feuilles de pissenlit

Les feuilles fraîches ou sèches sont mises à infuser 10 min dans une tasse d'eau frémissante. Trois tasses par jour de cette infusion renforcent les effets de la cure de jeunes feuilles. Cette tisane est diurétique, favorise l'élimination de l'eau et est détoxifiante.

 

 

les fleurs : 

les fleurs de pissenlit peuvent se cuisiner en omelette salée ou sucrée.

 

 

 

 

Voili, voilou... je pense que j'ai fait le tour....

 

 

 

 

Posté par cathy73m à 10:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :